Ombres chinoises du lac Arénal

Le reflet des grandes palmes au loin habille le décolleté du lac.

Semblable à de la dentelle, il semble fragile et délicat.

Le vent chaque matin s’amuse et souffle sur cette parure…la modifiant, la structurant maintes et maintes fois pour la remettre en place enfin.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *